Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Caroline Fournier
Bromont
Charlevoix Tourisme Charlevoix
Côte-Nord
Drummondville
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Mathieu Dupuis
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Romain Beauvois
Lévis
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska André Falardeau
Québec François Gamache
Rimouski Mathieu Dupuis
Rivière-du-Loup Patric Nadeau Photographie
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Geneviève Clavet Roy (TRT)
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Mathieu Dupuis
Victoriaville Exposeimage
30 destinations pour vos événements d'affaires !
TAQ - Tourisme d'Affaires Québec Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

À l'instar du Québec, les hôteliers européens s'unissent contre l'industrialisation de l'économie collaborative

À l'instar du Québec, les hôteliers européens s'unissent contre l'industrialisation de l'économie collaborative

11 décembre 2015

Les fédérations hôtelières française, espagnole, italienne, allemande, britannique et néerlandaise se sont accordées sur l'élaboration de dix propositions en faveur d'un développement durable de l'économie collaborative dans l'hébergement touristique.

L'Umih (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie), et ses homologues italien, espagnol, allemand, britannique et néerlandais, se sont unis pour interpeller les autorités nationales et européennes sur l'industrialisation de la location collaborative de meublés touristiques. Ils souhaitent ainsi lutter, non pas contre l'émergence de produits du type Airbnb, mais contre les pratiques et les effets déloyaux issus de leur croissance.

Les fédérations européennes ont ainsi présenté, ensemble, dix propositions en faveur d'un développement durable de la location de courte durée entre particuliers :
*Intégrer les locations de courte durée des particuliers dans la règlementation des hébergements touristiques
*Mettre en place une procédure d'enregistrement et de permis
*Faire des études statistiques des locations de courte durée
*Appliquer les exigences de sécurité et les contrôler dans la protection du consommateur
*Respecter la règlementation fiscale
*Vérifier l'identité des visiteurs conformément aux obligations de l'accord de Shengen
*Protéger les droits et avantages des salariés
*Protéger la qualité de vie du voisinage
*Clarifier et assurer des distinctions claires entre l'usage d'habitation et l'usage commercial
*Contrôler l'expansion des locations de courte durée, notamment en limitant la durée maximale à 50 jours.

Lire la suite sur Tourismexpress.

Source : Hospitality On


Toutes les nouvelles RSS



Tourisme d'Affaires Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2021 Tourisme d'Affaires Québec