Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Le Georgesville, Saint-Georges-de-Beauce
Bromont
Charlevoix (C) Vincent Guérin, Tourisme Charlevoix
Côte-Nord
Drummondville Christian Noël - CNB Reflets d'Images
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Michel Bonato
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Jimmy Hamelin
Lévis
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska André Falardeau
Québec François Gamache
Rimouski
Rivière-du-Loup Patric Nadeau Photographie
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Geneviève Clavet Roy
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Jean Chamberland
Victoriaville Guy Samson
30 destinations pour vos événements d'affaires !
APCQ - Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

Attention aux pièges des mesures gouvernementales - Espace OBNL

Attention aux pièges des mesures gouvernementales - Espace OBNL

29 mai 2020

Nous le savons, de nombreux OBNL se retrouvent avec des difficultés de revenus et de financement à cause de la crise sanitaire actuelle. Les différents paliers de gouvernement vous ont entendus et ont mis en place différentes mesures pour soutenir les organisations québécoises et canadiennes.

Par contre, avant de faire vos demandes, il est important de bien comprendre les implications. Vous devez vous assurer que tout le monde dans votre organisation saisit la nature de chacun des programmes et de ce qu'une demande implique, à court et à moyen terme pour de votre organisation. 

C'est à la suite de discussions avec plusieurs d'entre vous que des inquiétudes ont émergé. Ces échanges nous ont donc fait réaliser l'importance de parler des pièges et des impacts des mesures proposées.

1. OBNL ou entreprise

Dans la vision gouvernementale actuelle, les OBNL et les entreprises sont dans la même catégorie. Pour le moment, à part quelques mesures sectorielles, les deux types d'organisations reçoivent les mêmes aides et le même traitement. Les sommes sont donc divisées à travers les centaines de milliers d'organisations à travers le Canada et le Québec. Ne tardez donc pas à remplir une demande, car une fois les plafonds atteints, il sera plus difficile d'obtenir du soutien.

2. Il n'y a pas de substitutions de revenus

C'est l'aspect le plus important à comprendre. 

Sur plusieurs plateformes nous avons entendu différents ministres être très clairs sur quelques points :

  • Ils ne sauveront pas tout le monde.
  • Si vous n'étiez pas viable financièrement avant la crise, cela serait problématique.
  • La priorité est donnée à l'injection de liquidités à court terme pour tenir le coup, mais les ressources sont limitées.   

Par conséquent, les gouvernements ne vont pas remplacer les revenus que vous perdez…

Ils mettent en place des mesures pour vous donner du temps de trouver d'autres solutions. Mais vous devrez trouver de nouveaux revenus pour remplacer ceux que vous ne recevez plus actuellement (voir notre autre texte : Il n'y a pas « d'après COVID-19 » pour les OBNL).

3. La majorité des mesures sont des prêts

La plupart des programmes sont des prêts, vous devez donc être conscient des leurs implications :

  • Il faudra les rembourser.
  • Des intérêts seront ajoutés à la somme octroyée.
  • En plus de suppléer, après la crise, les revenus perdus, vous devrez trouver des revenus supplémentaires pour payer ces prêts.

Pensez-y !

  • Pensez-vous pourvoir augmenter vos revenus d'autant après la crise ?
  • Serez-vous en mesure d'opérer de la manière que vous prévoyez avec cette charge financière supplémentaire ?
  • Un endettement additionnel va-t-il affecter vos ratios financiers et avoir des impacts supplémentaires ?

4. Obligation de faire des choix difficiles

Comme nous venons de le démontrer, vous aurez des choix difficiles à faire :

  • Il faudra réduire les dépenses.
  • Il faudra réduire l'offre et la portée de votre mission.
  • Il faudra être créatif pour générer de nouveaux revenus.

En résumé, soyez conscient des impacts des mesures gouvernementales. Pour prendre une décision éclairée, faites des prévisions et des scénarios.

Vaut mieux être pessimiste dans la réorganisation de votre OBNL plutôt que vous retrouvez, dans quelques mois, dans une situation problématique encore plus grande.

Source : Espace OBNL


Toutes les nouvelles RSS



Association des professionnels de congrès du Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2020 Association des professionnels de congrès du Québec