Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Caroline Fournier
Bromont
Charlevoix Tourisme Charlevoix
Côte-Nord
Drummondville
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Mathieu Dupuis
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Romain Beauvois
Lévis
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska André Falardeau
Québec François Gamache
Rimouski Mathieu Dupuis
Rivière-du-Loup Patric Nadeau Photographie
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Geneviève Clavet Roy (TRT)
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Mathieu Dupuis
Victoriaville Exposeimage
30 destinations pour vos événements d'affaires !
TAQ - Tourisme d'Affaires Québec Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

Gatineau n'est pas tant que ça dans l'ombre d'Ottawa

Gatineau n'est pas tant que ça dans l'ombre d'Ottawa

19 février 2013

16 février 2013 - Article rédigé par Claudine Hébert - LesAffaires.com

Gatineau, troisième plus importante destination congrès au Québec, souhaite augmenter de 15 % sa part de marché. Elle vise, rien de moins, qu'une moyenne annuelle de 300 congrès et événements. Et elle a les atouts pour y arriver !

«Grâce au prolongement complété de l'autoroute 50, aux nouvelles infrastructures événements-congrès dont s'est dotée la ville et à la proximité de notre voisine, Ottawa, Gatineau peut aisément atteindre cet objectif», soutient Brigitte Cérat, directrice des ventes, marketing et communications de Tourisme Outaouais, qui gère également le développement du tourisme d'affaires dans la région.

Gatineau a déjà réussi l'exploit en 2007, par la tenue de 307 événements de 50 nuitées et plus. L'année 2012 lui a permis de se rapprocher de son but avec 259 événements, dont 235 congrès. Au total, ces rendez-vous ont généré près de 19 millions de dollars de retombées pour la ville.

Autre fait notable, seulement le quart de ces congrès relèvent généralement d'organisations associatives. Gatineau jouit d'une forte réputation auprès des entreprises privées qui représentent près de 60 % de son marché des congrès ; une autre tranche de 15 % est attribuée aux activités gouvernementales provinciales et fédérales.

Sa force : la diversité

Comment expliquer la popularité de Gatineau auprès des entreprises ? «La diversité de notre parc hôtelier. Sur les 13 établissements classés 3 étoiles et plus, 7 en affichent 4 et l'un d'eux, en l'occurrence le Hilton Lac-Leamy, 5», fait valoir Brigitte Cérat.

Le plus décoré des établissements hôteliers de Gatineau, qui compte 349 chambres, est relié à l'un des trois seuls restaurants cinq diamants CAA du Québec, Le Baccara. Le complexe, qui appartient à Loto-Québec, rénove actuellement son casino au coût de 50 M $. En plus de revoir la signature du restaurant Banco et ses aires de jeu, le «nouveau» casino aura une vraie boîte de nuit digne des établissements de Las Vegas. Un atout non négligeable pour attirer la clientèle des congrès, estime Catherine Schellenberg, porte-parole du complexe.

Une ville ne peut espérer attirer les foules si elle ne dispose pas au préalable d'une bonne accessibilité.

La toute nouvelle voie rapide qui relie enfin Gatineau à la couronne nord de Montréal de façon continue vient renforcer cet avantage. L'autoroute 50 permet désormais de retrancher 15 minutes au trajet qui prenait deux heures à effectuer. Ce nouvel accès, plus rapide que la route 148 (et beaucoup plus panoramique que l'ennuyante autoroute 417), s'ajoute au lien ferroviaire Montréal-Ottawa et aux deux aéroports (Gatineau et Ottawa) qui desservent déjà la ville.

Autres atouts pour Gatineau, les quelque 85 M $ en investissements événements-congrès dont a fait l'objet la destination depuis 2009. Sur le plan de l'hébergement, plus de 22 M $ ont servi à revitaliser 65 % des 1 588 chambres classées trois étoiles et plus du parc hôtelier.

Au centre-ville, dans le secteur du Vieux-Hull, le Crowne Plaza Gatineau-Ottawa (ex-Holiday Inn) s'est offert une cure de rajeunissement complète de 11 M $ pour l'ensemble de ses 225 chambres. L'établissement en a profité pour aménager 12 suites équipées d'une cuisinette complète.

Tout près, le Four Points by Sheraton a, lui aussi, fait peau neuve en investissant 8 M $ pour revitaliser ses 201 chambres et ses salles multifonctionnelles. «Ces travaux ont valu à notre établissement les honneurs des meilleures rénovations en 2012 pour l'ensemble des Four Points du réseau Starwood de la zone nord-américaine», souligne Julie Bélanger, directrice générale de l'hôtel.

Palais des congrès fraîchement rénové

Ces investissements majeurs coïncident avec la réouverture du Palais des congrès, voisin des deux hôtels. Celui-ci a été fraîchement rénové au coût de 15 M $, et ainsi l'infrastructure du centre-ville dispose d'une superficie de 55 000 pieds carrés, dont une immense salle sans colonnes de 26 000 pi2.

La Fédération des kinésiologues du Québec y a justement tenu son congrès en mai dernier. «C'était la première fois en 24 ans que notre organisation accordait une note presque parfaite à la logistique et à la nourriture servie pendant l'événement», rapporte Stéphane Ouimette, président du comité organisateur.

La localisation du Palais, à proximité du centre-ville d'Ottawa, du quai pour les croisières sur la rivière et des légendaires bars du vieux Hull, a également contribué au succès de l'événement réunissant 200 professionnels.

Un bémol : l'emplacement du Palais préoccupe Tourisme Outaouais. Camouflé derrière les immeubles gouvernementaux fédéraux du Portage, un centre commercial, le Palais de justice et l'hôtel de ville, le Palais des congrès de Gatineau n'a pas pignon sur rue. Faute d'une signalisation adéquate, les organisateurs d'événements doivent poster des bénévoles pour que les délégués trouvent leur chemin entre le Palais et les hôtels voisins...

«Nous avons besoin de cette infrastructure pour faire rayonner Gatineau sur la scène provinciale et nationale. Mais une décision devra être prise. Soit le Palais achète un des immeubles voisins pour se doter d'une réelle adresse et davantage de superficie, soit il déménage carrément ailleurs en ville dans un endroit plus accessible», déclare Brigitte Cérat.

Un as sportif

En attendant, Gatineau marque des points sur d'autres tableaux. Le sport, notamment. Le mégacentre sportif, construit au coût de 50 M $ dans le secteur de Gatineau pour la tenue des Jeux du Québec 2010, a permis à la ville de s'équiper d'une piscine olympique, d'une tour de 10 mètres pour le plongeon, d'un gymnase triple et d'une immense palestre. La ville a même embauché un délégué commercial dont le mandat consiste à mousser la candidature de Gatineau pour obtenir des championnats nationaux et internationaux... L'an dernier, ces efforts se sont traduits par la tenue de 19 événements de 50 nuitées et plus.

Cette stratégie génère des retombées très lucratives pour les hôtels voisins de l'établissement. «Le quart de notre chiffre d'affaires relève directement des événements sportifs qui ont lieu en ville», rapporte Nicole De Sampaïo, directrice générale du Quality Inn & Suites Gatineau-Ottawa.

L'établissement de 116 chambres, qui faisait partie de la chaîne Clarion, a justement changé exprès d'enseigne pour bénéficier de la visibilité dont jouit le nom de Quality Inn auprès des clientèles d'affaires et sportive du Québec et de l'Ontario. L'hôtel, qui poursuit actuellement une cure de revitalisation de 2 M $, est également rattaché à un immense centre de conditionnement physique dont l'accès est gratuit pour les clients des chambres exécutives.

Une voisine de taille

Reliée à Ottawa par quatre ponts - et bientôt cinq -, Gatineau ne peut ignorer l'avantage que lui procure sa voisine. «Tous les hôtels en ville sont membres de Tourisme Ottawa. Il le faut pour demeurer à l'affût des événements et congrès de l'autre côté de la rivière», souligne Jill Mimeault, directrice adjointe du Château Cartier. L'hôtel de 125 chambres, logé dans le secteur Aylmer, mise justement sur son unicité (il s'agit du seul complexe urbain des deux côtés de la rive à disposer d'un terrain de golf dans sa cour) pour attirer une clientèle des congrès en quête de villégiature près du centre-ville.

Dotée d'un tout nouveau centre de congrès de 192 000 pi2, la capitale du pays dispose de l'espace et de la visibilité nécessaires pour organiser des événements internationaux. À ce propos, les deux villes s'associent régulièrement pour faire mouche. «Surtout lorsque les organisations ciblées ont leur siège social dans un pays francophone», souligne avec un clin d'oeil Brigitte Cérat.

Enfin, Gatineau surveille de près la tenue du 150e anniversaire de la Confédération en 2017. Ces festivités, qui devraient générer un lot inhabituel d'événements à Ottawa, suscitent déjà d'autres investissements majeurs parmi les responsables de l'offre gatinoise en matière de congrès.

Le complexe Hilton Lac-Leamy serait sur le point d'annoncer d'importants travaux pour l'ensemble de ses 349 chambres. Même le Musée des civilisations, qui deviendra bientôt le Musée canadien de l'histoire, fera l'objet de rénovations évaluées à plus de 25 M $. Une bonne nouvelle pour les organisateurs d'événements qui favoriseront la capitale du pays comme destination. Ce lieu, déjà fort prisé pour les banquets et les cocktails d'affaires, offre l'une des plus belles vues sur la colline parlementaire...

19 M$ Retombées générées par les événements d'affaires à Gatineau en 2012.


Toutes les nouvelles RSS



Tourisme d'Affaires Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2021 Tourisme d'Affaires Québec