Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Le Georgesville, Saint-Georges-de-Beauce
Bromont
Charlevoix (C) Vincent Guérin, Tourisme Charlevoix
Drummondville
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Michel Bonato
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Jimmy Hamelin
Lévis Pub Photo
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska
Québec François Gamache
Rimouski
Rivière-du-Loup
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Nadeau Photo Solution
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Jean Chamberland
Victoriaville Guy Samson
29 destinations pour vos événements d'affaires !
APCQ - Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

Le « bleisure » : une tendance qui gagne en popularité

Le « bleisure » : une tendance qui gagne en popularité

9 novembre 2018

S'il faut se déplacer pour une réunion ou une rencontre d'affaires : pourquoi ne pas en profiter pour découvrir la destination visitée ? C'est ce que choisit de faire un nombre croissant de voyageurs d'affaires, soit en repoussant la date du retour ou en prévoyant un peu de temps libre pendant le séjour. C'est aussi ce que l'on appelle communément le « bleisure », contraction des termes « business » et « leisure ». Le phénomène qui consiste à combiner affaires et loisirs lors d'un déplacement a pris une telle importance ces dernières années que les acteurs du domaine touristique n'ont d'autres choix que de s'y adapter et d'user de créativité pour suivre la tendance.  

Si le phénomène du bleisure n'est pas nouveau, il gagne en popularité. Selon une étude commandée par The Global Business Travel Association, près de 40 % des voyageurs d'affaires nord-américains ont prolongé leur séjour pour des activités d'agrément au cours de l'année dernière[1]. Toujours selon cette étude, les résultats démontrent que la technologie est perçue par les voyageurs d'affaires comme un outil qui permet le travail à distance et qui simplifie les déplacements hors du bureau.

L'Estrimont Suites & Spa est l'endroit tout indiqué pour pratiquer le "bleisure"

« Aujourd'hui, avec les nouvelles technologies, on peut se "rencontrer" sur Skype et il n'y a jamais eu autant d'employés qui travaillent à distance. Cette nouvelle réalité affecte bien sûr les entreprises, mais le besoin de se réunir et de se rencontrer n'en est pas moins grand. Le bleisure vient donc combler ce besoin de contact entre des gens qui partagent des intérêts et connaissances communes, confie Yannick Beaupertuis, copropriétaire de l'Estrimont Suites & Spa et responsable développement immobilier et villégiature Owl's Head. 

Si, dans cette optique, la tendance du bleisure est aujourd'hui plus pertinente que jamais, elle continuera sans contredit à prédominer dans les prochaines années, considérant que tous les outils nécessaires pour accomplir ses tâches à l'extérieur du bureau sont désormais à portée de main, grâce aux nouvelles technologies.

Cibler et retenir la clientèle bleisure

Afin de cibler cette clientèle fervente de combiner affaires et loisirs et surtout, se positionner par rapport à cette populaire tendance, les hôtels et destinations n'ont d'autre choix que d'user de stratégies diverses. Que ce soit de proposer des forfaits alliant activités d'affaires et d'agrément, un tarif préférentiel pour les congressistes qui souhaiteraient prolonger le séjour ou en adoptant un positionnement marketing fort, les hôteliers et les destinations doivent sans cesse se renouveler et redoubler d'originalité lorsqu'il s'agit de se positionner et se démarquer par rapport au bleisure.

Saguenay, c'est : une ville, un fjord

La région du Saguenay est un excellent exemple de destination qui a su adopter un positionnement marketing fort et stratégique afin de clarifier sa position de destination qui combine allègrement affaires et loisirs.

« De notre côté, notre positionnement est ciblé et très clair, on est : Une ville, un fjord. On vend donc autant la ville de Saguenay que le fjord et, pour nous, c'est important, confie Ingrid Langevin, Coordonnatrice du tourisme d'affaires de Promotion Saguenay. Les gens qui viennent en congrès ici veulent également découvrir la destination. Ils s'attendent à vivre une expérience en nature puisque c'est ce qu'on leur vend. On offre donc des programmes d'activité qui vont bien représenter notre destination et l'on met nos attraits de l'avant. »

Certains établissements ont, quant à eux, créé des forfaits alliant activités d'affaires et d'agrément. Le Baluchon Éco-Villégiature, par exemple, met de l'avant son site exceptionnel, les chutes et la rivière, et ses installations telles que piscine, spa et jacuzzi, et invite les voyageurs d'affaires à profiter au maximum des services offerts sur place.

« Les gens d'affaires qui viennent au Baluchon vont choisir le site justement pour les activités offertes sur place, confie d'emblée Émilie Gélinas, directrice marketing au Baluchon. On est donc un établissement de bleisure à 100 % puisque les voyageurs d'affaires qui viennent ici vont presque tous prolonger leur séjour ; il y a tellement d'activités offertes sur le site que ça devient très intéressant pour eux de rester après une réunion. »

Le Baluchon Éco-Villégiature a d'ailleurs été l'un des premiers établissements au Québec à offrir des forfaits sur mesure à leur clientèle d'affaires. « Les gens apprécient la formule du tout inclus, que nous offrons depuis une vingtaine d'années. Pour le tourisme d'affaires, nos forfaits peuvent être adaptés sur mesure, mais incluent souvent : la salle de réunion, le souper, l'accès au spa et aux installations, le 5 à 7 avec bouchées et bar ouvert, une activité de "team building" sur le site, un passeport plein air, etc. poursuit Mme Gélinas. »

Le spa du Baluchon Éco-Villégiature invite à la détente après une réunion

L'Office de tourisme de Charlevoix a choisi de prendre les devants pour attirer les congrès dans sa région en organisant des tournées de familiarisation pour faire découvrir la destination aux acteurs de l'industrie, mais aussi, en offrant des programmes incitatifs. « Nous avons commencé à organiser des tournées de familiarisation en soutien aux partenaires désireux de développer le marché corporatif, explique Félicia Corbeil-L'abbé, chargée de projets marketing à Tourisme Charlevoix. Les marchés associatifs, corporatifs et les planificateurs sont tous visés lors de ces initiatives. De plus, nous tenons actuellement un projet pilote, soit une politique d'aide financière à la tenue d'événements d'affaires. Cette initiative nous permet de soutenir financièrement les membres de notre région qui reçoivent des congrès chez eux. »

Difficile de résister à l'envie de prolonger son séjour d'affaires
lorsqu'on se trouve à Charlevoix ©La Base, CATHB

Travailler de concert avec les organisateurs 

S'il est intéressant, autant pour la destination que pour les participants, de découvrir la région où se tient leur réunion, il ne faut pas oublier que la priorité demeure l'événement. 

« En tant que destination, il faut faire attention, parce que les organisateurs de congrès veulent garder les gens sur place et au congrès le plus possible. C'est une clientèle importante pour les destinations et il faut travailler de concert avec eux, nuance Ingrid Langevin. Le tourisme d'agrément a lieu l'été, et sans le tourisme d'affaires, plusieurs hôtels fermeraient leurs portes en baisse saison. Il faut donc trouver un équilibre entre les volets affaires et loisirs et proposer des activités "hors congrès", mais dans le respect des organisateurs. Parfois, cela signifie d'amener la région au congrès en organisant une foire alimentaire sur place par exemple. Et, une fois que le congrès est terminé, si les gens choisissent de rester, on a une offre en tant que destination à leur proposer, mais c'est un choix personnel. »

M. Beaupertuis poursuit sur cette lancée : « L'organisation d'un événement en bleisure doit se faire en collaboration avec l'organisateur, sans aucun doute. En revanche, la popularité d'un événement dépendra beaucoup du lieu, mais encore, un horaire intéressant va stimuler les inscriptions. Les gens sont de plus en plus occupés et il faut les convaincre de se déplacer. Le congrès doit servir l'entreprise, mais il faut aussi que ce soit intéressant pour les participants d'y assister. Tu ne fais pas venir les gens dans les Cantons de l'Est pour les enfermer dans une salle de réunion de 8 à 5, il y a d'autres endroits plus propices à ce genre d'événements. Il suffit de bien choisir le lieu en fonction de l'objectif. » 

Donc, si le besoin de « déconnecter pour mieux reconnecter » n'a jamais été aussi grand et que les gens en entreprises doivent, plus que jamais, se rencontrer, le bleisure apparait comme une solution tout indiquée pour répondre à ce besoin. Et c'est encore mieux si le lieu est inspirant et invitant ! 

***

Les mots pour le dire

Si vous êtes curieux d'en savoir plus sur le tourisme d'affaires, consultez le Vocabulaire élaboré par l'Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) en vue d'uniformiser les termes à privilégier, de les diffuser auprès de son réseau d'organismes et d'intervenants qualifiés et de contribuer ainsi à uniformiser la terminologie fondamentale de cette sphère d'activité. Le vocabulaire est disponible sur www.congres.com et contribue à différencier le tourisme d'affaires de celui d'agrément. 

Ce texte est le deuxième d'une série de billets proposés par l'APCQ, l'association touristique sectorielle qui participe à la croissance du tourisme d'affaires au Québec en favorisant les alliances entre les intervenants du milieu, en développant la connaissance stratégique et en générant des occasions d'affaires pour l'industrie. 

Renseignements
Ginette Bardou
Directrice générale
APCQ
Téléphone : 1 888 969-1307
info@congres.com

[1] Source: https://www.gbta.org/news-and-advocacy/newsroom/mixing-work-play-new-study-profiles-the-bleisure-traveler


Toutes les nouvelles RSS



Association des professionnels de congrès du Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2019 Association des professionnels de congrès du Québec