Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Le Georgesville, Saint-Georges-de-Beauce
Bromont
Charlevoix (C) Vincent Guérin, Tourisme Charlevoix
Côte-Nord
Drummondville Christian Noël - CNB Reflets d'Images
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Michel Bonato
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Jimmy Hamelin
Lévis
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska André Falardeau
Québec François Gamache
Rimouski
Rivière-du-Loup Patric Nadeau Photographie
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Geneviève Clavet Roy
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Jean Chamberland
Victoriaville Guy Samson
30 destinations pour vos événements d'affaires !
APCQ - Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

L'humain, le meilleur atout de l'industrie touristique

L'humain, le meilleur atout de l'industrie touristique

25 mars 2019

Extrait de l'article de Guy Bouchard paru le 30 décembre 2018 pour Informes Affaires  Saguenay-Lac-Saint-Jean.

SAGUENAY - Pour Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean (TSLSJ), la pierre angulaire du succès de notre industrie touristique est, incontestablement, l'être humain. « À la limite, il n'y aurait aucun bâtiment ni infrastructure et nous aurions quand même une offre touristique », lance-t-elle. Ce qu'elle veut exprimer par cette boutade, c'est que nous avons une nature magnifique et généreuse, certes, mais que l'engagement, l'authenticité et le professionnalisme des gens de l'industrie constituent, en soi, un produit d'appel.

Julie Dubord n'hésite pas à comparer nos entreprises touristiques avec celles de certains pays d'Europe offrant beaucoup de trésors architecturaux ou à connotation historique, qui ont peut-être tendance à éclipser l'humain au second niveau. Cela dit, la DG de TSLSJ explique que les acteurs du milieu et leurs équipes cherchent à offrir une expérience touristique plus globale et une expérience vacance différente. En fait, guidés et supportés par TSLSJ, ils développent des produits qui permettent aux touristes de vivre une expérience plus près de la nature, proche de nos valeurs et de notre terroir.

(...)

Épuisement potentiel

À l'instar de l'ensemble des marchés du Québec, les deux dernières saisons touristiques estivales ont été exceptionnelles pour les entreprises régionales. Cette importante croissance de l'achalandage et des revenus, qui est une excellente nouvelle en soi, cache cependant un défi pernicieux. Celui de l'essoufflement de nos gestionnaires de PME.

« La croissance est un heureux problème. En revanche, un des dangers qui guette nos entrepreneurs, c'est l'épuisement. Les saisons sont beaucoup plus intenses et elles s'étirent au printemps et à l'automne. Sans compter que la disponibilité de la main-d'oeuvre est problématique en début et fin de saison », lance Julie Dubord. Il s'agit d'une préoccupation importante pour TSLSJ, qui travaille avec ses partenaires du milieu de l'éducation (Cégep de St-Félicien et UQAC) pour former davantage de travailleurs du tourisme en leur démontrant qu'une carrière dans le secteur est une option plus qu'intéressante.

Un art de vivre

Pour Gilles Simard, une des meilleures stratégies pour le développement de la main-d'oeuvre en tourisme est de démontrer aux jeunes que ce secteur d'activité est attractif et passionnant. Il va même jusqu'à dire qu'il constitue plus qu'un gagne-pain. « C'est un art de vivre », lance-t-il. Il considère d'ailleurs que le domaine se rapproche de plus en plus de certaines valeurs des jeunes, liées au concept de l'écoresponsabilité touristique et du développement durable.

Former les intervenants et… la population

Pour Marie-Eve Claveau, directrice du développement de la destination à Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean (TSLSJ), la promotion de nos entreprises touristiques est essentielle. Toutefois, elle estime qu'avec une stratégie d'accueil bien planifiée, les retombées seront bien plus substantielles et durables pour ces PME. Elle explique qu'il faut outiller les entreprises pour quelles se connaissent davantage et se propulsent mutuellement. En fait, il faut que les uns soient des ambassadeurs pour les autres, et ce, à l'échelle de la région.

Elle va même plus loin. La population régionale devrait être mise à profit pour que les citoyens deviennent eux-aussi des outils de référence pour nos visiteurs.

« La population régionale devrait aussi, idéalement, être active dans l'accueil des touristes », lance-t-elle. D'ailleurs, sur ces enjeux, un important plan stratégique a été mis en branle à Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean. Grâce à une subvention de 556 000 $, accordée de printemps par le Fonds d'aide au rayonnement des régions (FARR), la mise en oeuvre de cette stratégie d'accueil touristique régionale. permettra notamment d'offrir de l'information de qualité sur l'ensemble de la région, en développant des outils numériques, modernes et bien adaptés.

Passer la puck

Un des volets majeurs de cette stratégie est de mieux outiller les intervenants des treize bureaux d'information touristique de la région pour qu'ils deviennent davantage promoteurs qu'informateurs des entreprises de leur milieu, mais également qu'ils « passent la puck » et se transforment en ambassadeurs des autres sites de la région pour faire découvrir les nombreux trésors cachés qui s'y trouvent. « Il faut que les visiteurs aient envie d'y aller pour ce qu'ils vont y apprendre, plutôt que d'être obligés de le faire. […] Chaque acte d'information touristique de ce type génère en moyenne 104$ de plus de dépenses par visiteurs de passage dans la région, selon une étude du Ministère du Tourisme publiée en 2011 », explique Marie-Eve Claveau.

Cette stratégie passe évidemment par la formation des ressources humaines qui sont en première ligne. L'équipe de TSLSJ est donc à pied d'oeuvre pour mettre en place une série de capsules de formation en ligne - un total de six heures – en collaboration avec le cégep de Saint-Félicien et une firme privée. Les intervenants touristiques auront donc accès à des outils polyvalents, modernes et performants pour améliorer leurs connaissances de l'offre globale de la région. Par ailleurs, ces formations permettront aux employés participants de se voir confirmer leurs compétences, sous la forme de badge de reconnaissance, qui garnira éventuellement leur curriculum vitae.

Pour en savoir plus

Photo : Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean (TSLSJ)


Toutes les nouvelles RSS



Association des professionnels de congrès du Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2019 Association des professionnels de congrès du Québec