Planification et organisation de congrès au Québec |

1 888 969-1307
Beauce Le Georgesville, Saint-Georges-de-Beauce
Bromont
Charlevoix (C) Vincent Guérin, Tourisme Charlevoix
Côte-Nord
Drummondville Christian Noël - CNB Reflets d'Images
Gatineau-Outaouais Myriam Baril-Tessier
Granby Denis Landry
Îles de la Madeleine Michel Bonato
Lac-Saint-Jean
Lanaudière
Laurentides
Laval Jimmy Hamelin
Lévis
Maskinongé (Mauricie)
Matane Studio du Ruisseau
Memphrémagog
Montérégie
Montréal Tourisme Montréal, Stéphan Poulin
Nicolet-Yamaska André Falardeau
Québec François Gamache
Rimouski
Rivière-du-Loup Patric Nadeau Photographie
Saguenay (C) Martial Tremblay
Saint-Hyacinthe Patrick Roger
Shawinigan
Sherbrooke
Thetford Geneviève Clavet Roy
Tremblant (Laurentides) @tremblant
Trois-Rivières Jean Chamberland
Victoriaville Guy Samson
30 destinations pour vos événements d'affaires !
APCQ - Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) Sans frais : 1 888 969-1307
Téléphone : 450 969-1307
Site web : www.congres.com
Courriel : info@congres.com

L'importance du réseautage face à face en tourisme d'affaires

L'importance du réseautage face à face  en tourisme d'affaires

14 janvier 2019

Dans une ère où l'on peut presque tout « régler » à distance, par vidéoconférence ou Skype, car il est vrai que les technologies nous éloignent de plus en plus les uns des autres, comment préserver la qualité de proximité du service à la clientèle?

Dans ce contexte, offrir un service personnalisé s'avère plus important que jamais, et les rencontres en présentiel doivent s'avérer des plus pertinentes. Une récente étude du Center for Exhibition Industry Research (CEIR) indique qu'une stratégie marketing efficace doit répondre aux besoins de chaque individu dans une organisation, et c'est encore plus vrai lorsque l'objectif consiste à les convier physiquement à une rencontre d'affaires. Parce que, oui, ils veulent y assister. Suffit de les convaincre !

L'objectif le plus difficile à atteindre pour les organisateurs d'événements est de s'assurer que la rencontre réponde aux objectifs d'affaires de leurs invités, « et que ces derniers sentent que l'expérience était productive et qu'elle leur a permis d'atteindre plusieurs objectifs distincts. » Sachant que 74 % des individus qui assistent à un événement d'affaires font ce choix par eux-mêmes, il est encore plus important de personnaliser les approches, mais surtout, d'organiser des événements pertinents. Plus de la moitié, soit 57 % des professionnels en affaires, considèrent que la rencontre « face à face » est le premier facteur à avoir de l'impact sur leur prise de décision. C'est donc un pensez-y-bien.

La dernière Bourse d'affaires, organisée chaque année par l'Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ), a eu lieu le 5 décembre au Centre Sheraton Montréal. Cet événement, organisé deux fois par année, en juin à Québec et en décembre, à Montréal, vise à favoriser les rencontres et échanges entre les organisateurs de congrès et les membres de l'APCQ provenant de différentes destinations d'affaires au Québec.

Il s'agit d'ailleurs de l'un des rares événements du genre dans l'industrie, qui continue de faire le bonheur autant des clients que des membres de l'APCQ qui en profitent pour s'informer, réseauter et entretenir leurs relations d'affaires. 

L'importance du réseautage



Alain Gascon, de Vélo Québec
, est un habitué de la Bourse d'affaires de l'APCQ. Il assiste à l'événement depuis une dizaine d'années. Celui qui organise chaque année la Randonnée Vélo profite de l'occasion pour se faire de nouveaux contacts et entretenir ses relations d'affaires. « J'adore la formule de l'événement ; en quelques heures j'établis plusieurs nouveaux contacts et je trouve aussi très intéressant de pouvoir rencontrer d'autres organisateurs, échanger nos stratégies et nos idées. »


Nancy Mcpherson, déléguée commerciale régionale pour les Hôtels Fairmont
, également une fidèle de la Bourse d'affaires en qualité de membre de l'APCQ, est d'avis qu'il est important de réseauter pour mieux s'entraider. « Selon la taille d'un événement ou le budget alloué, j'aurai peut-être quelque chose qui va correspondre aux besoins du client dans l'une de mes régions (NDLR : la déléguée représente les régions de Tremblant, Montebello et Richelieu), mais peut-être pas. Je me dois donc de connaitre ce qui se passe dans le milieu. Il ne faut pas voir les autres membres comme de la compétition, il faut avoir confiance en son produit et s'entraider lorsque l'on n'est pas en mesure de répondre aux besoins d'un client. »


Paulette Lalande, coordonnatrice des événements pour l'Association des fabricants de meubles du Québec, a profité de son passage à la Bourse pour «magasiner» son prochain site de congrès. « Mon congrès a lieu en novembre de chaque année et nos membres aiment découvrir de nouveaux endroits. Il y a toujours des hôtels qui ouvrent, d'autres qui agrandissent ou rénovent... un événement comme celui-ci me permet d'être informée en plus d'entretenir mes relations d'affaires. »

« Ce qui fait que les gens vont se déplacer pour un congrès, ce sont, en ordre : le sujet des conférences présentées, les dates et ensuite le site, confie-t-elle. Les gens sont de plus en plus occupés, il faut que ce soit intéressant pour eux d'y assister et ils aiment joindre l'utile à l'agréable, poursuit-elle. »

Mme Lalande ne croyait pas si bien dire ! Le conférencier et auteur Daniel Lafrenière a conclu l'événement avec une présentation de 60 minutes portant sur l'importance du "service client" en rappelant aux convives que les clients choisissent habituellement l'individu avant de choisir l'entreprise.

« Un événement comme la Bourse, c'est donc une occasion unique pour les entreprises ! En marketing, l'étape la plus difficile est d'établir une relation de confiance avec la marque, explique-t-il. En assistant à un événement comme la Bourse de l'APCQ, on complète le cycle dit "typique" du marketing qui est : 1 - je connais la marque, 2 - est-ce que je peux conclure des affaires maintenant ? En plus, 3- pour le client, c'est une expérience interactive, tu peux poser des questions et voir si on peut répondre à tes besoins. »

Bien que les nouvelles technologies répondent à certains besoins de communication, les experts en marketing reconnaissent que les interactions en personne valent leur pesant d'or.

Rien ne peut vraiment remplacer la relation de confiance qui s'établit par le contact humain. Donc, bien que les gens d'affaires aient réduit leurs déplacements grâce, entre autres, à la vidéoconférence, ils vont choisir de se déplacer quand ils sentent qu'ils ont tout à gagner dans le réseautage face à face.

***

Les mots pour le dire

Si vous êtes curieux d'en savoir plus sur le tourisme d'affaires, consultez le Vocabulaire élaboré par l'Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) en vue d'uniformiser les termes à privilégier, de les diffuser auprès de son réseau d'organismes et d'intervenants qualifiés et de contribuer ainsi à uniformiser la terminologie fondamentale de cette sphère d'activité. Le vocabulaire disponible sur congres.com contribue à différencier le tourisme d'affaires de celui d'agrément.

Ce texte est le troisième d'une série de billets proposés par l'APCQ, l'association touristique sectorielle qui participe à la croissance du tourisme d'affaires au Québec en favorisant les alliances entre les intervenants du milieu, en développant la connaissance stratégique et en générant des occasions d'affaires pour l'industrie.

*** 

Renseignements
Ginette Bardou
Directrice générale
APCQ
Téléphone : 1 888 969-1307
info@congres.com

 


Toutes les nouvelles RSS



Association des professionnels de congrès du Québec

sans frais 1 888 969-1307
Téléphone 450 969-1307
courriel info@congres.com


Tourisme Québec ADN communication Clientis Alliance de l'industrie touristique du Québec

Tous droits réservés © 2010-2019 Association des professionnels de congrès du Québec