À peine sortie de la conférence Infopresse Médias sociaux: Sommet 2020, Voyage numériQC vous partage à chaud les tendances qui se dessinent pour l'année à venir. C'est 17 personnes issues de différents milieux du marketing qui ont partagé leurs expériences et expertises en la matière et nous vous en faisons profiter aussi! Voici ce qui nous a marqué dans les prévisions pour l'année à venir.

La personnalisation du contenu

Ce qui se dégage des présentations de tous les conférenciers est cette tendance vers la personnalisation du contenu. Que vous soyez un hôtel, une destination ou un restaurant, votre contenu sur les médias sociaux ne peut pas s'adresser à tous vos clients en même temps. « Chaque humain aime se sentir unique », précise Jonathan Lemay de chez Adviso. On nous bombarde de plus en plus de publicités créées sur mesure selon nos achats et intérêts, alors la création de contenu devrait suivre cette tendance marketing. La beauté des médias sociaux est que l'on peut se permettre de cibler des groupes précis avec des âges et intérêts différents. Il est donc important que votre contenu soit créé pour des petits groupes de gens au lieu d'y aller pour du contenu plus générique pouvant plaire à tous. Ainsi, vous réussirez à rejoindre, de façon plus pertinente, plus de gens.

Créer des expériences « thumb stopping »

300 pieds d'information… C'est ce que notre pouce fait défiler en moyenne par jour selon Neil Mohan de Facebook. Dans le bus le matin, en attendant le début d'une rencontre au boulot, à la salle de bain (eh oui!) ou le soir sur notre sofa… À tous ces différents moments de la journée, on consomme une foule de sujets, de photos, de vidéos plus ou moins pertinentes. Jonathan Lemay parle du besoin de créer des expériences « thumb stopping », pour arrêter ce défilement sur nos écrans.

En soi, il faut d'abord réaliser à qui on parle, mais on néglige souvent de reconnaître le moment pendant lequel on parle à notre cible. On sera définitivement moins enclin à écouter une vidéo de 2 minutes le matin en se rendant au boulot que le soir bien installé dans notre divan. Outre ça, il faut considérer créer du contenu qui marque dès les premiers instants. Est-ce un mot sur une photo, un visuel frappant dès les premières secondes d'une vidéo ou encore une couleur percutante? 300 pieds d'information! Il faut savoir se démarquer rapidement, en un clin d'oeil, littéralement, dans cette mer de contenu qui défile tous les jours sur les écrans du public que vous désirez rejoindre avec votre produit. Quelle sera votre stratégie?

Facebook: une inondation de contenu

Neil Mohan a précisé l'importance de la curation de contenu et des nouveaux produits pour les marques à venir sur la plateforme. Du contenu sur Facebook, il y en a des tonnes et des tonnes, d'où l'importance des algorithmes qui filtrent votre fil d'actualité selon vos intérêts. Afin de ressortir dans ce raz de marée, la création de vidéos (avec sous-titres!) et d'images percutantes demeure au sommet en termes d'engagement. Attention toutefois de demeurer dans la diversité et, surtout, toujours se rappeler à qui vous voulez parler.

Côté nouveautés, Facebook développe beaucoup de nouvelles façons de faire pour les stories Instagram qui vont engager plus facilement les utilisateurs avec les marques (lire ci-dessous) et se concentre surtout sur la curation de publicités à saveur politique, environnementale et sociale. Avant de faire une publicité ciblée dans ces thématiques, Facebook cherche à connaître la marque et à dévoiler aux utilisateurs qui est derrière chaque message publicitaire. Une transparence qui, gageons-le, sera bienvenue.

Instagram et son taux d'engagement: où sont les utilisateurs?

Avez-vous remarqué une grande baisse du taux d'engagement sur les photos de votre fil d'actualité Instagram? Consolez-vous, vous n'êtes pas seul! Instagram est de plus en plus utilisé pour son contenu en continu (les fameuses stories), les vidéos (49% des interactions) et les carrousels photo (249% plus d'interactions que les images seules), selon une étude de quintly. Le fil d'actualité est maintenant vu un peu plus comme une porte d'entrée, une vitrine, le CV d'une marque, alors que les stories servent à engager votre client potentiel, selon Aurélie Sauthier de Made In. Les plus jeunes se rendent d'abord sur Instagram lorsqu'ils entendent parler d'une marque. Est-ce que votre Instagram reflète votre marque?

Une fonctionnalité Instagram souvent négligée par les marques est le IGTV. En effet, c'est ici qu'il est possible de retrouver du contenu plus long et plus immersif. Depuis l'intégration des teasers directement dans le fil d'actualité Instagram, il permet une belle découvrabilité de votre contenu de marque.

On note comme tendance une recherche de l'authenticité. Bien que les photos soient toujours aussi léchées sur Instagram, il semble y avoir un intérêt grandissant pour l'arrière-scène de la création de contenu.

On retient que pour attirer les utilisateurs d'Instagram sur notre contenu, il faut savoir être créatif, ludique et authentique. Heureusement, l'application offre beaucoup d'options de GIF, de sondage et de stickers pour ajouter facilement un petit plus à votre contenu et engager les utilisateurs.

Pinterest: rejoindre son public selon ses intérêts

Vous n'utilisez pas Pinterest? Saviez-vous que chaque jour 14 millions de Canadiens s'y retrouvent pour prendre un moment bien à eux? Que ce soit pour planifier leurs prochains week-ends ou leurs grandes vacances, Pinterest est l'outil par excellence pour cibler les gens basés sur leurs intérêts.

Il est possible d'y faire de la publicité plus traditionnelle, mais pensez aussi y ajouter le contenu de votre blogue ou de jolies photos qui redirigent vers votre site web. Bien que plusieurs ne pensent pas devoir utiliser ce réseau, vous manquez une bonne partie de la population qui a décidé de prendre le temps de s'inspirer pour demain, le mois prochain ou l'année suivante.

YouTube: encore plus pertinent à l'ère des « cord cutters »

Selon Francis Lemay de Google, 50% des Canadiens de 18-34 se sont désabonnés ou n'ont jamais été abonnés à la télévision conventionnelle. C'est une très grande partie de la population que vous ne pouvez rejoindre.

On prédit que d'ici 2021, 82% du contenu en ligne sera lié d'une façon ou d'une autre à du contenu vidéo! Pourquoi YouTube a-t-il toujours le vent dans les voiles? Parce que 62% des utilisateurs viennent sur la plateforme pour consommer du contenu qui les passionne ou pour apprendre. C'est donc un moment personnel et volontaire de consommation de contenu, le « prime time » de la télé d'autrefois.

Comment se démarquer sur YouTube? Tout comme sur les autres réseaux, en créant du contenu engageant, dynamique, intéressant pouvant plaire à votre clientèle cible. YouTube a d'ailleurs créé un guide sur les meilleures pratiques afin de maximiser vos visionnements, appelé l'ABCD (Attack, Brand, Connect, Direct).

Les générations Y et Z

En ce qui a trait au contenu, on tente souvent, à tort, de s'adresser à une génération, pour ne pas dire les milléniaux. Avec raison, les 23-37 ans (et non plus les 18-34) sont la plus grande cible à atteindre quant à la quantité sur le marché. Par contre, Philippe Léger de Léger Marketing nous met en garde. Les intérêts d'une personne de 23 ans ne sont pas les mêmes que ceux d'une personne de 37 ans. Il faut donc plutôt s'adresser avant tout à un groupe d'âge ayant à peu près les mêmes intérêts socio-économiques.

Bien qu'il nous soit impossible de résumer une journée complète de conférences en quelques mots, je crois que Jeff Lancaster de LinkedIn Canada apporte un point important à considérer: les chiffres ce n'est pas tout. La construction de votre marque, de votre produit, se fait sur plusieurs mois voire années. Bien qu'on soit dans un monde d'instantanéité, il faut penser sur le moyen-long terme et investir dans des projets qui auront un impact positif dans le temps. Oui, c'est plus difficile à mesurer qu'un nombre de « j'aime » ou de « partage », mais ce n'est pas parce qu'on ne voit pas le résultat en chiffres après une campagne que son impact n'a pas été des plus positifs.

En savoir plus